ICT 4 RBF: when technological innovation meets health care financing innovation. 2nd day of the CoP meeting in Burundi

29 Apr

Synthèse de la deuxième journée

Rapporteur : Cheickna TOURE

Déroulement

La deuxième journée de l’atelier était articulé autours de trois sessions. Le matin, on a abordé le thème de l’interopérabilité des systèmes d’information, c’est-à-dire de la possibilité pour les systèmes installés d’échanger des données entre eux. Ce besoin d’interopérabilité naît en fait de la volonté de toujours enrichir les données disponibles et d’être capable de les comparer les unes par rapport aux autres.La question de l’interopérabilité est de plus en plus cruciale à la mesure de la multiplication et de la maturation des systèmes d’information. Pour engager les réflexions sur la manière de rendre interopérables les systèmes, l’audience a eu droit à quatre présentations.

La première était axée sur la façon dont le Rwanda en est arrivé à concevoir un schéma directeur d’informatisation dans le secteur de la santé comme réponse globale pour canaliser le développement des systèmes informatiques. La seconde a montré l’approche méthodologique développée par le réseau d’apprentissage conjoint (Joint Learning Network JLN) pour confectionner un dictionnaire de données de santé qui permet de disposer d’un outil de collecte et d’échange cohérent, précis et systématique des données. La troisième a porté sur une expérience pratique de communication entre une application de gestion hospitalière et les services du Trésor public au Mali. La dernière a abordé les initiatives en cours au niveau régional et sous régional d’intégration des données des systèmes d’information sanitaire.

La deuxième session a été mise à profit pour montrer aux participants la variété d’outils technologiques utilisés dans le secteur de la santé. L’audience a été divisée en deux groupes qui ont pu voir d’un côté les outils de restitution et de visualisation des données et de l’autre, les technologies mobiles. Les premiers ont eu droit à des démonstrations sur OpenRBF, DHIS2 et Excel database. Ils ont pu s’exercer à créer, concevoir et visualiser des tableaux de bord selon les préférences, effectuer des recherches de données, personnaliser la présentation des écrans de visualisation, partager un écran de visualisation, etc. Les seconds ont suivi une communication sur l’utilisation de la téléphonie dans le cadre d’un programme de santé maternelle en Tanzanie ciblant les femmes enceintes et allaitantes en premier lieu ainsi que leurs supporteurs en second lieu.

La troisième session était consacrée aux paiements mobiles. Elle s’est déroulée en plénière pendant laquelle il a été tout d’abord question de ciblage et de transfert d’argent aux plus vulnérables au Burundi. Il s’agit d’un programme qui vise à aider les personnes les plus vulnérables à sortir de la pauvreté pour devenir des citoyens productifs. Après le ciblage suite à une enquête de base, les bénéficiaires sont inscrits au programme et reçoivent un téléphone portable et une formation à l’utilisation du service de transfert d’argent ECOCASH. L’argent reçu est utilisé pour faire face à leurs besoins les plus élémentaires (alimentation, habillement, soins de santé, …) mais au fil du temps, dans des activités génératrices de revenu.

Une autre expérience de paiement par téléphonie mobile au Mali a également été partagée. Il a été question de proposer une nouvelle application du service de transfert d’argent OrangeMoney pour payer les primes de cotisation aux mutuelles. La dernière présentation s’est vue comme le partage d’un retour d’expériences sur les facteurs clés de réussite de projets de paiement mobile en Afrique. Ces facteurs tiennent à la disponibilité d’un réseau étendu de distribution de service (point de dépôt / retrait), à une solide assise financière et un engagement entrepreneurial des promoteurs, à un solide service clientèle, à une campagne marketing agressive et l’utilisation de technologie appropriée.

A la fin des présentations, les participants ont systématiquement eu l’opportunité d’être davantage éclairés sur les centres d’intérêts particuliers. Les sujets abordés avaient trait à la couverture du réseau téléphonique qui reste limitée et ne permet donc pas d’atteindre toutes les personnes dans le besoin, aux barrières d’acceptation culturelle de certains programmes, aux problèmes liés à la compréhension des modalités d’utilisation de la monnaie mobile par les usagers et de ses potentiels bénéfices, à la concurrence acharnée sur l’offre en service de monnaie mobile, le niveau des coûts de service prélevés par les opérateurs mobiles.

Principaux messages clés à retenir de cette session

Au terme de la journée, l’on peut retenir les points suivants :

1) Tous les pays doivent travailler à développer un ensemble minimum de taxonomie pour faciliter l’interopérabilité de leurs systèmes informatiques. De plus, il serait utile que ce travail soit prolongé par l’adoption de dictionnaires de données pour la santé pour faciliter le dialogue entre les différents acteurs du système de santé sur la base de terminologies communément admises.

2) Toutes les solutions informatiques développées doivent prévoir leur interopérabilité dès la conception. A ce titre, les maîtrises d’ouvrage doivent veiller à ce que l’interopérabilité fasse partie des critères de sélection des solutions à adopter et que cela figure dans les cahiers de charge.

3) Les organisations régionales et sous régionales de santé peuvent être des catalyseurs pour encourager les pays à adopter des systèmes ouverts capables de générer des données exportables et comparables avec ceux d’autres systèmes.

4) Les outils de visualisation sont simples à prendre en main et ne nécessitent pas d’expertise particulière en informatique. Les supports de restitution (tableaux de bord, graphes, courbes, ..) sont personnalisables et peuvent être exportés suivant divers formats.

5) La téléphonie mobile est efficace pour atteindre les populations pauvres; elle permet même d’informer celles qui sont coupées des autres moyens de communication. Cependant les plus vulnérables restent exclues à cause de leur incapacité financière à accéder aux équipements. Et il existe encore des zones non desservies par la couverture en signal mobile. D’où la nécessité d’investir encore dans l’extension de la couverture des réseaux téléphoniques.

6) La démocratisation de la téléphonie mobile avec comme corollaire la baisse des coûts laisse entrevoir un large accès aux populations à couvrir. Mais elle ne permet de toucher l’ensemble de la population à cause entre autres de l’illettrisme, de l’indigence, etc. D’où la nécessité d’adapter les services proposés aux habitudes et comportements sociaux des personnes cibles (adaptation des langues de communication, adaptation des moments d’envoi des SMS …).

Presentations and synthesis of Day 2: April 29th, 2014

Session 1 :

Presentation 1: Introduction to Interoperability Session

Orator: Randy Wilson

Presentation 2: The Open Health Data Dictionary Tool – JLN

Orator : Caren Althauser

Presentation 3: Mali – Interopérabilité entre systèmes de gestion hospitaliers et le ministère des finances

Orator: Dr Ousmane LY

Presentation 4: Interoperability BlueSquare DHIS: Connecting RBF data systems

Orator: Antoine Legrand and Knut Staring

Synthesis Day 2 Session 1, reported by Cheickna TOURE

Session 2:

Presentation 1: Dashboard & Datavizualisation

Orator: Nicolas de Borman

Presentation 2: TTC with Wazazi Nipendeni for Save the Children

Orator: Ian Wamara

Synthesis Day 2 Session 2A

Synthesis Day 2 Session 2B

Session 3:

Presentation 1: Graduation Model Programme-Concern Burundi

Orator: Isaac Gahungu

Presentation 2: Paiement par mobile – Étude de cas Mali

Orator: Cheickna Touré

Presentation 3: TTC – MOBILE MONEY solutions for financial access to health services

Orator: Ian Wamara

Synthesis Day 2 Session 3, reported by Cheickna TOURE

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s